Conseil jardin : La cuscute, mauvaise herbe et parasite à Perpignan

perpignan.JPGTémoignage trouvé sur le site de référencement à perpignan : « J’habite sur les contreforts des Pyrénées Orientales (66) à 300 m d’altitude. J’ai une ancienne maison catalane en pleine nature dans les montagnes, très proche de Céret, aux alentours de Perpignan. Autour de mon mas, j’ai aménagé une sorte de jardin de rocaille en terrasses avec des plantes méditerranéennes. Depuis des années, je suis beaucoup gêné par une mauvaise herbe qui se développe dans la terre, forme des longs fils qui s’attachent aux plantes, les enveloppent et les étouffent au bout d’un certain temps. Elle préfère les cistes, les thyms et les lavandes sauvages. »


Compte tenu des plantes parasitées, notamment le thym, il s’agit sans doute de la petite cuscute (Cuscucuta epithymum). Cette plante appartient à la famille des Convolvulacées. Une terrible cousine du très redoutable liseron, des superbes ipomées ou encore des patates douces. Dépourvue de racine, elle n’a que des tiges rosées, sans chlorophylle, avec des feuilles très réduites qui se présentent comme des écailles incolores. Les tiges s’enroulent autour des plantes hôtes à la façon du liseron, en sens inverse des aiguilles d’une montre. Quand elles entrent en contact avec la plante parasitée, elles émettent des suçoirs qui s’enfoncent dans l’écorce du pied de thym, de ciste ou de lavande. La cuscute se nourrit au dépens de ces végétaux qui finissent par périr.
Il est très difficile d’éliminer cette plante parasite quand elle s’est bien installée. Il ne faut surtout pas la laisser fleurir et produire des graines. Le feu est un des moyens radicaux pour la détruire, les désherbeurs thermiques étant une solution.

Les commentaires sont fermés.